samedi 3 juillet 2021

Lisez Arcinfo et Le Journal du Jura! Abonnez-vous! https://www.arcinfo.ch/pages/nos-abonnements-664615 https://www.journaldujura.ch/abo

 


Lisez La Torche 2.0 Neuchâtel! Abonnez-vous! https://latorche.ch/users/register/local

 


Sécurité renforcée à l’Hôtel de Ville de La Chaux-de-Fonds. La police craindrait-elle une émeute, malgré les seuls trois invités auxquels avait droit le prévenu? Cinq agents à l’accueil, fouilles corporelles et détecteurs de métaux : Le grand jeu. Le Tribunal de police aurait-il affaire à un dangereux terroriste?
- Image de Vincent L'Epée - Texte de Farel Torcheq
De notoriété publique, un photographe animalier est un redoutable animal. Alain Prêtre l’a prouvé ce jeudi matin face aux accusations, d’injure, de diffamation et de calomnie du président des chasseurs neuchâtelois Jean-François Sunier. Le jour de la votation sur la loi sur la chasse, le bougre chasseur d’images avait traité les chasseurs de «tueurs» sur les réseaux sociaux.
Natif de Besançon, le photographe a appelé l’un de ses prestigieux compatriotes à la rescousse, Victor Hugo, rien que ça. Lui qui avait écrit que le chasseur était un assassin. Lorsque la juge lui demande s’il assume ses propos, Alain Prêtre répond calmement qu’il les revendique. «Ces termes sont pensés, réfléchits. Je m’appuie sur la réalité du terrain et les études scientifiques», développe le Chaux-de-Fonnier.
«La chasse récréative est un amusement, ils tuent pour le plaisir», argumente encore Alain Prêtre, qui estime que les chasseurs sèment violence et souffrance. Pensez aux yeux crevés, aux pattes brisées: «Ils sont un fléau pour la biodiversité».
Douilles molles
Il a bien cherché des synonymes à «tueur» et «assassin», il n’a trouvé que «nuisible». Meurtre avec préméditation devait lui paraître trop fort. Du côté du plaignant, on espérait que ce procès ne soit pas celui de la chasse, mais celui d’un homme «qui se croit tout permis, qui est méchant, pitoyable». Des arguments à côté de la cible…
Du côté de la défense, l’avocate décortique le cri du cœur du photographe au soir du résultat de la votation «Pan dans le cul, et bien profond». Pour elle, il s’agit d’un jeu de mot, il faut voir cela comme de l’humour, de la satire. Il pourrait même écrire dans Charlie Hebdo, soutient-elle. Son client est de bonne foi, il dit la vérité. Les parties seront contactées après les vacances judiciaires.
Alain Prêtre a signalé les 3000 soutiens reçus. L’avocat de la partie adverse a pu citer un signataire qui aurait retiré son paraphe après avoir rencontré le photographe. Ledit courageux s’est ensuite récusé.
Si le chasseur-cueilleur s’est éteint, le chasseur-tueur a encore de belles proies à exterminer



 

dimanche 27 juin 2021

Lisez Arcinfo et Le Journal du Jura! Abonnez-vous! https://www.arcinfo.ch/pages/nos-abonnements-664615 https://www.journaldujura.ch/abo

 


Et pour celles et ceux à qui la météo régionale aurait échappé cette semaine, voici quelques rappels des faits:


https://www.arcinfo.ch/articles/regions/neuchatel-et-littoral/le-village-de-cressier-devaste-par-un-torrent-de-boue-1084845


https://www.arcinfo.ch/articles/regions/val-de-travers/france-voisine-une-tornade-souffle-un-toit-aux-verrieres-de-joux-1084720


https://www.arcinfo.ch/articles/regions/montagnes/grele-orages-et-gros-degats-a-la-chaux-de-fonds-1084401


https://www.arcinfo.ch/articles/regions/jura-jura-bernois/intemperies-cette-fois-c-est-le-jura-bernois-qui-s-est-retrouve-sous-les-flots-1085472

Lisez Vigousse! Abonnez-vous! http://www.vigousse.ch/abonnements.php

 


vendredi 18 juin 2021

Lisez La Torche 2.0 Neuchâtel! Abonnez-vous! https://latorche.ch/users/register/local

 


Oh label bleu

L’absinthe du Val-de-Travers n’obtient toujours pas son label IGP. Le Tribunal administratif fédéral renvoie la demande à l’Office fédéral de l’agriculture. Les juges saint-gallois ont dû en boire, de la Bleue, pour en arriver à cette conclusion.

- Image de Vincent L'Epée - Texte de Farel Torcheq

L’indication géographique protégée (IGP) «Absinthe du Val-de-Travers» repart à Berne. Le TAF estime que les petits producteurs n’ont pas «été complètement entendus».

Un distillateur disait, il y a quelques années dans Le Temps: «On peut dire que l’absinthe du Val-de-Travers est la meilleure. Cela s’explique parce qu’on n’a jamais cessé d’en faire, de l’interdiction de 1910 jusqu’à la légalisation de 2005».

IGP ou pas, il serait dommage de s’abstenir de boire de l’absinthe.


Lisez Vigousse! Abonnez-vous! http://www.vigousse.ch/abonnements.php


 

samedi 12 juin 2021

Lisez La Torche 2.0 Neuchâtel! Abonnez-vous! https://latorche.ch/users/register/local

 


TPR: le dirlo se casse, bon débarras!

Mobbing, harcèlement, intimidations: durant huit ans, l’équipe du TPR a connu de nombreux départs. Le voile se lève enfin sur la cause de ces dysfonctionnements, attribués au directeur général John Voisard nous apprend Le Temps du 10 juin. Son départ est fixé à la fin du mois. Bon débarras. Mais tout s’est passé en catimini.

- Image de Vincent L'Epée - Texte de Franz

Comme à la RTS, les employés du TPR (une quinzaine) n’osent pas ouvrir le bec. Ce sont des anciens qui, en 2018, écrivent au conseil de fondation, avec copie au Conseil d’Etat et au Conseil communal de La Chaux-de-Fonds (principaux subventionneurs). Certains témoignent aujourd’hui, sous le couvert de l’anonymat.

S’ensuit un audit, dont les conclusions mi-figue mi-raisin déçoivent les anciens. Les employés actuels soutiennent John Voisard: Ils ont même écrit une lettre de soutien quand ils ont appris son «départ». Copinage? Syndrome de stockholm? Etouffe-t-on l’affaire?

En fait, non. Mais c’est en toute discrétion que le conseil de fondation organise une restructuration générale de l’administration du TPR, au terme de laquelle le directeur Voisard est congédié. Champagne? Rien du tout. La directrice artistique, Anne Bisang, «fait confiance» aux nouvelles structure et le personnel se tait. Au théâtre, on peut vociférer sur les planches mais en coulisses, on se la coince. Ceux qui l’ouvraient sont partis, de gré ou plutôt de force.


vendredi 4 juin 2021

jeudi 20 mai 2021

samedi 15 mai 2021

Lisez Arcinfo et Le Journal du Jura! Abonnez-vous! https://www.arcinfo.ch/pages/nos-abonnements-664615 https://www.journaldujura.ch/abo

 


Je précise à celles et ceux pour qui la Suisse et ses dirigeants demeureraient un mystère que le gros Cucumis sativus ici présent dans mon gribouillis n'est autre que le Chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche et, pour l'année 2021, Président de la Confédération suisse.
J'ajoute ici trois liens qui en disent long sur les positions et l'attitude de ce Conseiller fédéral:
https://www.swissinfo.ch/fre/toute-l-actu-en-bref/guy-parmelin-en-campagne-contre-les-initiatives-anti-pesticides/46472258
https://www.letemps.ch/suisse/entre-suisse-lue-un-dialogue-sourds
https://www.lematin.ch/story/guy-parmelin-et-la-phobie-des-oreillers-de-paresse-595614026762


mercredi 21 avril 2021

Lisez Arcinfo et Le Journal du Jura! Abonnez-vous! https://www.arcinfo.ch/pages/nos-abonnements-664615 https://www.journaldujura.ch/abo

 


Mon gribouillis pour notre Une du 16 avril! Lisez Vigousse! Abonnez-vous! http://www.vigousse.ch/abonnements.php

 


Lisez La Torche 2.0 Neuchâtel! Abonnez-vous! https://latorche.ch/users/register/local

 Hêtre ou ne pas hêtre


Eh bin voilà! Tout ça, c'est la faute des hêtres! 
- Image de Vincent L'Epée - Texte de Betty Saucisse
«Plus un hêtre produit de graines, plus le nombre de rongeurs qui s'en nourrissent croît et plus la densité de tiques infectées par la borréliose de Lyme va augmenter dans les deux ans qui suivent»... Dans le genre prédiction funeste, le laboratoire d'écologie et d'épidémiologie parasitaires de l'Université de Neuchâtel n'a pas peur d'effrayer la population soumise au régime pandémique.
D'ailleurs, on pourrait aussi expliquer la relation de causalité sur cette thématique qui nous préoccupe tous, tout le temps et tous les jours: «Plus le monde capitaliste s'étend, plus les forêts s'amenuisent, plus la terre défrichée et défraîchie libère le moindre petit virus prêt à faire le tour de la planète...» Mais là n'est pas le sujet...
Petits veinards
Toutefois, on peut se rassurer! Les hêtres sont en voie de disparition dans nos forêts. Youpi! Et ce, grâce à ??? Grâce au réchauffement climatique, bravo! On est une sacrée bande de petits veinards!
Tiens! D'ailleurs, finalement, y a même un lien: «Plus le monde capitaliste s'étend, plus le réchauffement climatique s'accentue, plus les forêts s'amenuisent, plus les hêtres disparaissent, moins ils produiront de graines, moins de rongeurs s'en nourriront, moins la densité de tiques infectées par la borréliose de Lyme va augmenter dans les deux ans qui suivent, plus la terre défrichée et défraîchie libérera le moindre petit virus prêt à faire le tour de la planète...»


mardi 6 avril 2021

Lisez La Torche 2.0 Neuchâtel! Abonnez-vous! https://latorche.ch/users/register/local

 


Apéro de luxe

- Image de Vincent L'Epée - Texte de Urbain Torché

Un couple se présente à la réception de l’hôtel Beau-Rivage à Neuchâtel*.
- Bonjour, nous aimerions une chambre double pour la nuit.
- Très volontiers. Suite, De Luxe, Supérieure ou Standard ?
- La Standard fera l’affaire. C’est combien ?
- 310 francs.
- Avec le ptit déj ‘ ?
- Non, mais y a la télé et le wifi gratuit.
- Ok, on prend.
- Vous pouvez disposer immédiatement de votre chambre. Peut-on monter vos bagages?
- Non, merci, c’est très aimable mais nous viendrons seulement demain matin.
- ???????
- Oui, on habite juste à côté et on dort très bien dans notre lit. La chambre, c’est juste pour avoir le droit de venir boire l’apéro demain matin sur votre terrasse.

 * ou n'importe quel autre hôtel qui sert à boire à ses clients sur sa terrasse pour autant qu'ils aient réservé une chambre.

PS : pour celles et ceux qui n’auraient pas les moyens de se payer cet apéro «de luxe», vous pouvez toujours aller acheter des cacahuètes à la Migros avant d’aller vous promener le long des quais et les lancer aux «veinards» qui sont installés confortablement sur les terrasses pour accompagner leur Mojito.


samedi 3 avril 2021

Lisez Arcinfo et Le Journal du Jura! Abonnez-vous! https://www.arcinfo.ch/pages/nos-abonnements-664615 https://www.journaldujura.ch/abo

 


Et pour celles et ceux à qui l'info aurait échappé:
https://www.arcinfo.ch/articles/regions/jura-jura-bernois/les-autorites-inquietes-apres-la-liesse-a-moutier-faites-un-test-covid-1062162?r=1#top-body


Lisez La Torche 2.0 Neuchâtel! Abonnez-vous! https://latorche.ch/users/register/local

 


Dératisation à l'hôpital
Ce devait être au pire un terrain vague, au mieux un centre de réadaptation ou un home pour personnes fatiguées. Eh bien non, tel le phénix, l’Hôpital de la Chaux-de-Fonds renaît de ses cendres. Sauvé in extremis de la démolition il y a quatre ans par la volonté populaire de conserver deux sites de soins aigus dans le canton, il va pouvoir bénéficier d’un lifting attendu depuis trop longtemps. Un premier crédit a été accordé pour mettre aux normes la toiture, les ascenseurs et l’héliport. Ce qui devrait éloigner les vautours et les … musaraignes.
- Image de Vincent L'Epée - Texte de Urbain Torché
En novembre 2017, notre regretté confrère Stéphane Devaux relevait dans ArcInfo qu’il y avait dans le projet de réorganisation de notre système hospitalier cantonal «plus de questions que de réponses». Parmi ses interrogations, il se demandait notamment «Quand rénovera-t-on l’hôpital de La Chaux-de-Fonds?».
Eh bien, on y est enfin. La pandémie a donné raison à ceux qui se sont battus pour la sauvegarde du site. Depuis une année, on n’entend plus guère les lamentations des vautours (rapaces diurnes nécrophages) qui pensaient se régaler sur la carcasse de ce qu’ils avaient presque réussi à réduire au stade de dispensaire de campagne.
On pouvait en effet craindre le pire. Pendant des années, le site des Montagnes avait été mis au régime du minimum vital. Dépouillé de sa maternité, de l’essentiel des soins pédiatriques, de la permanence des blocs opératoires et des soins intensifs, il avait fallu une forte réaction populaire pour freiner l’hémorragie planifiée par la décision du Conseil d’Etat, le 19 janvier 2015, de suspendre les travaux de rénovation du site chaux-de-fonnier d’Hôpital neuchâtelois (HNE).
On connaît la suite. Le vote du 12 février 2017 a fondamentalement changé la donne. Et les nouveaux «responsables» (enfin des gens qui méritent cette appellation), après des débuts difficiles, semblent avoir trouvé le rythme de croisière.
On ne devrait plus avoir à chasser les visiteurs indésirables sur le site, comme lorsqu’en septembre 2014, une musaraigne s’était invitée dans les blocs opératoires.


Lisez L'Illustré, abonnez-vous! https://boutique.illustre.ch/abonnements

 


lundi 29 mars 2021

A découvrir déjà ici via le site d'Arcinfo ou ce mardi 30 mars dans l'édition papier: bilan chiffré et illustré de la législature 2017-2021 au Grand conseil neuchâtelois.

https://www.arcinfo.ch/.../legislature-2017-2021-le-grand...

Lisez Arcinfo! Abonnez-vous! https://www.arcinfo.ch/pages/nos-abonnements-664615