dimanche 22 mars 2020

Lisez Arcinfo et Le Journal du Jura! Abonnez-vous! https://www.arcinfo.ch/pages/nos-abonnements-664615


Lisez Vigousse! Abonnez-vous! http://www.vigousse.ch/abonnements.php


Lisez La Torche 2.0 Neuchâtel! Abonnez-vous! https://latorche.ch/users/register/local


La mort au temps du Corona*

«Les dépôts de cendres ne pourront plus avoir lieu dans les cimetières communaux» de Val-de-Travers, apprend-t-on dans Arcinfo de ce jour.

Les idées ne manquent pas pour échapper aux devoirs moraux en période d’épidémie. Au Val-de-Travers, il faudra patienter pour balancer les restes carbonisés des défunt-e-s au cimetière, que ce soit dans le jardin des souvenirs (sans l’urne) ou sous terre (avec l’urne). Une mesure prise pour enrayer la propagation du coronavirus.
C’est vrai qu’actuellement, il n’est pas tellement de bon ton d’avoir les yeux qui brillent, la face rougie, et de renifler ou crachoter, qui plus est derrière un masque et de se retrouver en équipe, que ce soit autour du tombeau ou au rayon PQ des centres commerciaux.
Benoît Simon-Vermot, conseiller communal de Val-de-Travers chargé de l’administration, de la sécurité et de la santé remarque d’ailleurs avec appoint, toujours dans «ArcInfo» que: «C’est du respect pour le défunt que d’éviter de déposer ses cendres en catimini, avec des masques et en petit comité». C’est vrai qu’on préfère généralement les grandes pompes pour ces événements, à l’instar de Brassens.
Dès lors, on se doute que dans un canton où 97% des Neuchâtelois recourent au crématoire (chiffre de 2016 selon la RTS), il n’y aura vraiment pas foule dans les cimetières par les temps qui courent. Les trépassés, dont le nombre est appelé à augmenter ces prochains jours, prendront donc la poussière deux fois.

*Titre librement inspiré du roman de Gabriel Garcia Marques «L’amour au temps du choléra», à (re)lire à tout hasard en cette période idoine, mais aussi d’un titre de la rubrique du professeur Junge de «Vigousse», pardon «Virusse» (06.03): «L’amour au temps du Corona» 06.03), à (re)lire aussi.
Lisez La Torche 2.0 Neuchâtel! Abonnez-vous! 
https://latorche.ch/users/register/local

dimanche 15 mars 2020

Lisez Arcinfo et Le Journal du Jura! Abonnez-vous! https://www.arcinfo.ch/pages/nos-abonnements-664615


Lisez La Torche 2.0 Neuchâtel! Abonnez-vous! https://latorche.ch/users/register/local

Ce vendredi 13 mars, le canton de Neuchâtel annonçait ses nouvelles mesures pour endiguer la crise sanitaire. La mobilisation ne semble pas toucher les établissements privés qui recommandent juste de restreindre les visites aux patients.

A Neuchâtel, le site internet de L’Hôpital de la Providence n’affiche aucune actualité liée au Covid-19. Idem pour celui de la Clinique Montbrillant à La Chaux-de-Fonds. Les deux vaisseaux amiraux du groupe Swiss Medical Network (GSM) naviguent en pères peinards.

Pourtant, le nombre de cas confirmés d’infection dans le canton de Neuchâtel augmente rapidement. Le Réseau hospitalier neuchâtelois reçoit chaque jour de plus en plus de patients, indique le communiqué. Dès aujourd’hui, l’Etat a mis en place un dispositif « de tri infirmier avec le conseil de médecins. » Les médecins qui exercent dans les établissements de GSM se mettront-ils à disposition ?

Pendant que le médecin cantonal en appelle à la responsabilité de chacun, ceux de GSM continuent à poser des prothèses.

- Image de Vincent L'Epée - Texte de Farel Torcheq

Lisez Vigousse! Abonnez-vous! http://www.vigousse.ch/abonnements.php


vendredi 21 février 2020

Lisez La Torche 2.0 Neuchâtel! Abonnez-vous! https://latorche.ch/users/register/local


HEM! HEM!

Ce mardi, le Grand Conseil a voté sur le sort de la HEM.

Dans l'hémicycle neuchâtelois, comme d'habitude pour les partis de droite, le débat s'est porté sur autre chose que le sujet de fond. Ceux-ci ont critiqué la forme, cette maudite "initiative législative populaire" qui permet aux députés de prendre des décisions, ok, peut-être à la place du peuple, mais quand même sur mandat de celui-ci.... Diantre, souffreraient-ils d'un complexe de la représentation tout à coup?
Bref... Donc, au Château, on votait sur le maintien de la HEM n'est-ce pas? Et le choix semblait clair: ou bien le Grand Conseil accepte l'initiative législative qui contredit la première volonté du Conseil d'Etat de fermer l'institution de formation musicale professionnelle, ou bien le Grand Conseil accepte le contre-projet du Conseil d'Etat, sorti de sa manche après le dépot de l'initiative, qui sera soumis au peuple. C'est clair ou bien? Et on s'étonne qu'il y ait que 30% de la population qui se présente avec un avis tranché aux urnes lors des votations...
Re-bref. Résultat: Après un vote sur l'entrée en matière en faveur du contre-projet (114 oui), un vote en faveur de l'initiative (61 oui contre 51 non), et un dernier vote positif en faveur du décret amendé selon l'amendement Aubert (par 59 contre 50), bin on sait plus trop de quel instrument on joue... Du pipeau proposaient les initiants, qui ne croyaient pas si bien dire. Sauf que ça ne s'applique plus au seul Conseil d'Etat, mais à tout le gouvernement. Bref, la HEM sera maintenue. Et ça, ça compte, non?

Texte: Betty Saucisse Image: Vincent L'Epée

lundi 17 février 2020

Lisez Arcinfo et Le Journal du Jura! Abonnez-vous! https://www.arcinfo.ch/pages/nos-abonnements-664615


Lisez Vigousse! Abonnez-vous! http://www.vigousse.ch/abonnements.php

Où quand un virement bancaire destiné à couvrir l’achat dans une librairie d’un recueil de poésies d’un auteur iranien décédé depuis des siècles se voit être bloqué puis définitivement refusé par la Banque cantonale vaudoise (BCV). Une mésaventure authentique due à la mention « Livre Iran » inscrite sur le virement et que la BCV, appliquant à la lettre les directives US via un logiciel de détection, ne saurait tolérer.
Article de Jean-Luc Wenger à découvrir dans Vigousse


Lisez La Torche 2.0 Neuchâtel! Abonnez-vous! https://latorche.ch/users/register/local



jeudi 16 janvier 2020

dimanche 12 janvier 2020

Lisez Arcinfo et Le Journal du Jura! Abonnez-vous! https://www.arcinfo.ch/pages/nos-abonnements-664615


Ps: aux personnes étrangères à la politique Suisse, Blocher est un richissime homme d'affaire et politicien suisse d'extrême droite qui a longtemps dirigé l'UDC, un des plus important parti de Suisse. Il a été élu conseiller fédéral de 2004 à 2007. Sa fille, Magdalena Martullo-Blocher, a repris les rênes de l'entreprise de son père, EMS-CHEMIE AG, et siège au Conseil national suisse également sous la bannière UDC. Comme quoi, le fruit ne tombe jamais bien loin de l'arbre!